Max Chaoul

L'univers Max Chaoul

Genèse d'un créateur

Au début des années 60, Max Chaoul a une dizaine d’années et son premier coup de foudre pour un univers : celui de la mode. Il découvre d’abord les matières, la soie et l’organza, puis en 67, sur les bancs des Cours Georges, il apprend le dessin, le croquis, le patronage, et le montage.

Paris, 1970, stagiaire chez Pierre d’Alby, Max Chaoul est l’assistant d’Agnès B, de Nicole Farhi et de Castelbajac. Dès 1971, un fabricant lyonnais le remarque pour sa créativité et sa dextérité ; il lui donne carte blanche pour ses collections. Succès faramineux, oscar de l’exportation pour une petite robe néo-romantique en 74, et Max Chaoul propulse la marque de l’industriel, de Lyon à Paris et Saint Tropez, aux quatre coins du monde.

En 1976 second coup de foudre, Max Chaoul rencontre un petit bout de jeune fille à l’allure excentrique et extravagante : Clémentine, qui donnera son nom à leur marque.

Le succès est fulgurant, mais au moment de se lancer à l’international, la machine dérape et tout s’arrête. « C’est à cette époque que déboulent en France des enseignes à prix cassés qui vont envahir les centres villes. Ce discours conquérant m’écoeure et je comprends que si je veux garder ma liberté et continuer à fabriquer en France, je dois m’orienter vers un marché de niche : la robe de mariée.» Voilà comment, en 1996, dans une rue confidentielle près de Bellecour, il crée sa griffe «Max Chaoul Couture» dédiée à la robe de mariée et inaugure sa première boutique... Quinze ans plus tard, l’aventure internationale se concrétise enfin.

Un style

La mariée le subjugue par la symbolique qu’elle véhicule : elle est le final d’un défilé et la transition de la vie d’une jeune fille. Une étape que Max Chaoul trouve fondamentale et qui lui permet désormais d’exprimer l’entière dimension de sa capacité artistique.

En 1994, il s’installe dans un petit bureau derrière la place Bellecour à Lyon, d’où jaillissent les premiers modèles estampillés Max Chaoul : des robes de mariées pleines de charme pour « offrir aux jeunes filles bonheur et magie».

Son ambition est de réunir la mode et la mariée.

Ce qui l’intéresse plus particulièrement est de créer des robes de mariée couture, personnalisées. Des robes nouvelles, des robes tendance.

Son nom évoque autant le classicisme que l’audace, l’élégance, le raffinement. Mais surtout, il évoque la couleur, la légèreté, le mouvement, l’intemporalité. Il rappelle les délices qui font son style : le corset que l’on lace dans le dos, le bustier qui orne une jupe à l’ampleur généreuse et ces délicieux détails : les fleurs, les plumes, les papillons, les coquillages ont signé de nombreuses collections qui ont jusqu’ici orné toutes ses créations réalisées dans la plus grande tradition de la haute couture.

Max Chaoul privilégie le travail fait à la main. Il place ses ateliers au centre de sa production et s’attache à proposer des modèles uniques, parfaitement adaptés, non seulement à la silhouette, l’allure ou l’envie de chacune de ses clientes, mais surtout à chacun de leurs rêves. Juste pour le bonheur, l’amour, et la poésie.

Récompenses internationales

Reconnu aux quatre coins du monde, les récompenses pleuvent.

Max Chaoul obtient en 2000, à Venise, le Meryl Award du «Meilleur Créateur de robes de mariée européen».

L’année 2001 renforce la maîtrise d’un style très romantique qui joue des détails et des accessoires pour souligner une silhouette plus souple, plus fluide et plus près du corps. 2001 le voit récompensé à New-York par "the Couture Bridal Awards" comme « Meilleur créateur avant-gardiste ».

En 2004, il reçoit le Couture Bridal Award du «Meilleur Créateur de l’année» aux Etats-Unis.
2005 est aussi l’année où Max Chaoul est élu Président du Village des Créateurs, pépinière de la mode lyonnaise, le 22 novembre.

Depuis 2003, pour la 6e fois consécutive, il reçoit le Wedding Trends Award du «Meilleur Créateur Français de Robes de Mariée».

Album photo : "Les mariées de Max"

Depuis 20 ans, on ne compte plus le nombre de mariées qui ont choisi une robe Max Chaoul pour leur mariage.
Au gré des mariages, certaines d'entre elles m’envoient les photos de cette cérémonie si particulière dans leur vie. Retrouvez dans l'album photo "Les mariées de Max" quelques-unes de ces mariées et les robes qu'elles ont choisies.

Consulter l'album

Album photo : les mariées de Max

Re Née Sens la collection des 20 ans

" Re comme Retour, Née comme Naissance et Sens comme 6ème Sens " Ma « Re Née Sens », l’expression de ma passion, de mon art et de ma culture. Pour les 20 ans de ma Maison de Couture, j’invite les femmes à écrire une nouvelle page… A travers cette collection je raconte un changement, mais aussi un retour à notre patrimoine, à nos valeurs… Mon retour. Une feuille blanche, un crayon, une inspiration, une courbe pour dessiner les matières nobles et les incrustations de dentelles pour dessiner la robe de ses rêves. La magie opère et les robes se transforment et se modulent tantôt mariée tantôt soirée… L’envie de rêver une collection à la fois authentique & moderne qui raconte la Couture Française et la grâce des jeunes femmes au gré des transparences, des matières, et des volumes… Mesdames vous êtes mes ambassadrices, l’essence même de ma « Re Née Sens », vous êtes les muses de mon 6ème sens."

Re Nee Sens - Collection robe de mariée  2015


Max Chaoul Couture et le cinéma
une collaboration de toujours

Régulièrement, vous pouvez retrouver les robes de Max au cinéma. Voici une liste de films :

  • Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?


Tous les secrets du style Rencontre avec le plus médiatique et le plus énigmatique des stylistes lyonnais

Cette biographie de Max Chaoul est le premier portrait réalisé par Fabiène Gay Jacob Vial d'un homme de la région de Lyon et que son aventure professionnellee a porté bien au-delà des mers; pourtant c'est à Lyon qu'il crée, pour le plus grand plaisir de la Femme tel qu'il la définit si bien.
Fabiène Gay Jacob Vial reste à l'écoute, accompagne son personnage dans les recoins de sa mémoire et nous le livre avec complicité.

Max Chaoul, Tous les secrets du style...
Par Fabiène Gay Jacob Vial
R.B. Les Editions - 2000